Observer la crétinerie est une aventure coupe-faim | Sergeant …

Otages français au Sahel. Paris ne veut pas céder aux menaces (Le Télégramme) Il y a donc fort à parier que ce gouvernement, comme les gouvernements précédents, paiera quand le moment sera venu de payer. Ou bien

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.