L'effort coupe-faim « mk-blog

En particulier, la concentration plasmatique de PYY* (une hormone au puissant effet coupefaim) est particulièrement élevée après un effort en aérobie, tout comme les concentrations de GLP-1* et de PP*. En revanche, les taux de ghreline …

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.