Comment Hoodia agit sur votre métabolisme

Beaucoup de gens consomment aujourd’hui les produits à base de Hoodia, qu’ils soient sous la forme de gélule ou liquide. Si vous en faites partie, vous devez savoir à quel point Hoodia est efficace. Certaines expériences menées en laboratoire on démontré qu’en prenant Hoodia, un individu peut être rassasié pendant une période pouvant aller jusqu’à 24h, et ceci en ayant rien mangé du tout ! D’autres études ont été menées sur les actions que Hoodia peut avoir sur notre métabolisme, et les résultats sont vraiment très encourageants. Par exemple un échantillon de personnes a suivi une cure de Hoodia, et au bout de seulement 15 jours, leur consommation réelle de calories a été réduite de façon spectaculaire, certaines personnes sont tombées à 1000 calories par jour seulement.

Avec des chiffres aussi prometteurs, il y a de quoi être optimiste vis à vis des effets que Hoodia peut avoir sur soi. Imaginez ! vous prenez simplement une pilule et hop les kilos s’envolent au fur et à mesure que les jours passent, ce serait sympa non ? Hé bien… c’est exactement ce que Hoodia fait ! Mais en y regardant à 2 fois, Hoodia a aussi quelques inconvénients…

En effet, l’inconvénient majeur de Hoodia est lié à ce qui pourrait s’appeler « l’élasticité de l’appétit ». Chaque individu a sa propre « élasticité » en ce qui concerne l’appétit. Je m’explique :

Votre organisme conserve une sorte de mémoire du nombre moyen de calories que vous consommez chaque jour. Cette information a été imprimée dans votre organisme au fil des années de votre vie en fonction de vos habitudes alimentaires. De sorte que si la quantité de calories que vous consommez au quotidien chute de façon soudaine, votre organisme va tout à coup se mettre en alerte. Cette alerte ne se déclenche pas forcément tout de suite, ce qui fait que de toute façon vous allez quand même perdre du poids rapidement au cours des premières semaines.

Mais si vous continuez à manger moins, votre corps va réagir, il va tenter de réajuster les choses, car tout à coup il croit que votre alimentation n’est plus du tout adaptée, et exactement comme si vous étiez victime de famine, votre métabolisme va alors commencer à mettre en place une sorte de stratégie de survie.

Comment ça va se passer ? Hé bien votre corps va ralentir le rythme auquel il élimine habituellement les graisses, car il pense que c’est la meilleur façon d’en garder le plus longtemps possible. Le rythme auquel votre corps brûle les calories est appelé le rythme métabolique.

Plus ce rythme métabolique baisse, moins votre corps va brûler les calories superflues. Au fur et à mesure que votre rythme métabolique baisse, votre corps va se mettre a stocker les calories qu’il reçoit en graisse plutôt que de les utiliser. Et évidemment ça réduit d’autant les résultats du régime que vous avez entamé. L’effet est double, car d’une part les calories sont brûlées moins vite, et en plus les nouvelles calories qui arrivent sont stockées.

Par conséquent, plus votre indice métabolique baisse, plus votre corps va stocker, et moins vous allez brûler de calories. Ceci est vrai quel que soit les activités physiques que vous faites. On voit donc que cet inconvénient est passager, puisqu’à long terme, votre organisme va rééquilibrer votre besoin de manger et la quantité de vos graisses en fonction de ce dont il aura effectivement besoin. A court/moyen terme, on comprend aussi pourquoi la plupart des personnes qui font un régime, reprennent ensuite le poids aussi vite qu’il a été perdu. Tout l’intérêt de Hoodia est donc d’agir à la source, car en agissant au niveau de la faim, il a une action directe sur la quantité globale de calories absorbées.

Bref, avant d’utiliser un complément alimentaire qui marche, apprenez à en comprendre les mécanismes et les interactions avec votre corps. Votre objectif doit être un réel changement au niveau de votre santé, avec un effet calculé sur le long terme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.